30/09/2011

St-Denis (dos la Reuniones) , 14ème jour

Aujourd'hui combo, deux missions accomplies sur la "to-do" liste, à savoir manger un américain gratiné aux bouchons, les bouchons sont restés un peu longtemps sur mon estomac, cela va sans dire... et nager dans bassin sous la douche d'une cascade, eau fraiche mais claire.

28/09/2011

St-Denis (dos la Reuiones), 13ème jour

La photo ci-dessous c'est pour finir la journée tranquillement. Pas que nous ayons été très actifs, mais tout de même, visite industrielle de la distillerie Savana à Bois Rouge après le déjeuner.


Visite qui a un peu ressemblé à un tour dans Gotham city. On arrive à la distillerie en traversant des champs de cannes à sucre et brusquement nous sommes dans l'enceinte de l'usine qui ressemble beaucoup - de loin - à celle équivalente de Beauce pour extraire le sucre des betteraves (ça c'était pour glisser une spéciale dédicace à la Beauce t'as vu).

Une heure à monter des escaliers en métal, contourner des grosses cuves, regarder des gros camions et prendre des photos. Mais pas de batman malgré les signes aux murs évidents témoignant de sa présence.

27/09/2011

St-Denis (dos la Reuniones), 12ème jour

Début de journée à la Suisse, calme donc. Mais rapidement les évènements vont se succéder!

10:07 Je me lève, mes hôtes sont déjà au taquet, des gaufres sont annoncées pour le petit déjeuner. Première conséquence est de repousser un peu notre descente de La Montagne vers Sin Dni.

13:47 Gaufres digérées, il fait faim (un peu le leitmotiv de ces vacances), direction le Barachois pour poisson gingembre, très bon très bon. Tous les trois à manger face au vent, la nature déchainée tout ça je repère près du rivage un souffle d'air sur la mer: pas une baleine, mais deux. C'est bon pour les stats, quasiment une tous les deux jours et de plus en plus près, mais pas de saut cette fois-ci.

15h45 Une petite glace en centre ville et nos chemins se séparent, notaires pour les uns et office du tourisme pour moi. Là je réserve mes deux nuits en gite pour mon expédition dans Mafat de la semaine prochaine (du lundi matin au mercredi soir).

Puis nous remontons tous satisfaits du devoir accompli (il nous faut peu de chose...).

19h19 et 19 degrés dehors, si c'est pas un signe! Ça on ne peut l'observer qu'en voiture, cette fois ci lors notre seconde descente de la journée où les groupes vont encore se former. En effet je laisse les Candice, Pedro et autre Grégoire à St-Denis et je file vers la Possesion.

Là bas je retrouve des saint-martinais, une Émilie et un Laurent dans une jolie maison tout en long pour une soirée très agréable. Apparemment je suis allé aux bons restaurants jusqu’à maintenant.

Cette petite escapade possessionesque m'a rappelé un peu la Norvège, surtout pour l'accès à la maison. Il a fallu quitté la route pour prendre une en béton/terre extrêmement pentue et espérer que les freins tiennent et qu'il ne gèle pas... Tout s'est bien passé :-)

24/09/2011

St-Denis (dos la Reuniones), 9ème jour

5h30 Réveil avant l'aube, il fait froid dehors, mais j'ai mon bonnet. Nous sautons dans la voiture pour les 25km qui nous sépare du départ de la rando volcan.

7h22 Voiture garée, sac à dos portés, chaussures lassées, on est parti. Et grand beau temps.

9h12 J'arrive au bord du cratère, point de lave en fusion, c'est pas plus mal...



11h02 On est de retour, il fait faim. Descente sur la côte et direction St-Leu pour le restaurant le Zat.

13h48 A table en bord de mer, salade gargantuesque devant moi, la mer pas loin (quelques mètres). Et des grosses ampoules sur les pieds et les coups de soleil du marcheur qui a oublié de mettre de la crème, classe.

15h17 Un coka frais à regarder les surfers sur la vague de St-Leu puis nous retournons vers St-Denis. Une belle journée qui n'est pas finie.

19h55 Diner au restaurant le Gadianb avant se finir au cinéma. A long and nice day :-)

23/09/2011

St-Denis (dos la Reuniones), 8ème jour

Aujourd'hui on arrête les conneries, pas de baignade avec les poissons multicolores dans le lagon, pas de punch coco pour commencer le repas, pas de lever tardif ou de starcraft 2 de jogging, toujours pas en fait, mais direction le volcan!

21/09/2011

St-Denis (dos la Reuniones), 6ème jour

Petit tour à St-Gilles, ambiance port de plaisance avec palmier mais pas tape à l’œil. Un ice-tea pour observer les joueurs de tennis/beach, genre de sport entre le badminton et le beach-volley et nous retournons dans le lagon, avec caméra amphibie cette fois ci.

20/09/2011

St-Denis (dos la Reuniones), 5ème jour

Aujourd'hui c'est lagon day direction l'Hermitage. La plage de Boucan Canot et ses baleines sautant de l'eau c'était pas mal, mais l'attaque mortelle de requin sur un body border à 100m de notre dernier lieu de baignade nous a un peu refroidi (c'est arrivé hier)...

Donc après la pause déjeuner chez l'Atelier de Ben - pause gastronomique - nous nous sommes allés vers la côte ouest plus clémente niveau temps et surtout niveau requin, du moins dans le lagon. Là masque, tuba et autre chaussons pour se protéger des petites pierres et scuba diving.

A mon niveau c'est relativement risible tellement le fond est bas. Mais j'ai vu plein de poisson multicolores et nagé avec une tortue, pas mal pour une première. Au loin on a pu voir la nageoire titanesque d'une autre baleine, bonne journée donc, manque plus que le bonnet rouge.

18/09/2011

St-Denis (dos la Reuniones), 3ème jour

On m'avait promis des baleines qui sautent hors de l'eau... Après déjà 48h sur place toujours rien, je crie à l'arnaque. Mais au détour d'une sortie plage à Boucan Cannot j'ai pas été déçu. Pour être exact toute la plage n'a pas été déçue.

Ambiance rencontre du troisième type, tout le monde se lève, les ballons de beach-volley retombent au sol, le temps s'arrête et tous les yeux sont rivés vers le large, juste derrière la barrière de vagues. Au loin  deux petites fontaines qui expulsent de l'air et parfois des nageoires ENORMES visibles. Puis des sauts messieurs dames, et un et deux et plus et on ne s'en lasse pas de voir cette baleine jouer au dauphin (et son petit baleinot à côté qui prend des notes pour le futur).

Bien sûr tout ça sous le soleil devenant doucement moins intense et pas un nuage dans le ciel.

17/09/2011

St-Denis (dos la Reuniones), 2ème jour

Longue et bonne nuit, plus de 7 heures d'affilée, un record ces dernières semaines. Malgré le concert des crapauds hier soir le sommeil est venu très rapidement.

Je suis mes hôtes aujourd'hui, réception dans la case ce soir, donc shopping pour préparer le diner et nous arpentons en long et en large le centre ville. Et déjà une note pour plus tard: ne prendre qu'une boule de glace, pas deux, sie sind zu groß die Kugeln.

Puis agréable dîner où nous nous sommes raisonnablement explosé le bide. Enfin c'était limite, si j'avais pu rentre en taxi je l'aurai fait.

16/09/2011

St-Denis (dos la Reuniones), 1er jour

Arrivée en provenance de Berlin, via CDG, via navette air France, via Orly. Grosse angoisse de ratage d'avion pour cause d'embouteillage... mais non.

Très bien réceptionné à Roland Garros (l'aéroport de et pas le stade de) à l'arrivée. On longe la mer et on me promet des baleines en bord de mer, encore rien vue...

Malgré les 10h40 de vol je ne suis pas trop dans le pâté, probablement dû au faible décalage horaire et le paysage urbain très français.

Mais bientôt le vert, les palmiers, le soleil, le rhum vont faire leurs effets.


15/09/2011

About to go

Pas mieux que le titre, sur la route, dans les airs et bientôt sur une ile :-)

09/09/2011

Liquidshell

Vendredi soir, direction Rosantalerplatz et la Brunnenstrasse. La rue est en mode vernissage et une galerie sur deux est bondée. Pour moi ce sera l'exposition Liquidshell du studio idolon et ses installations électronico-vidéo-musicale. On appréciera les trois disques durs fixés au mur qui tournent et grésillent comme des cigales sous ecstasy et ajustent leur intensité en fonction de la proximité des visiteurs.

Plus tard les performances musicales débutent. D'abord un petit set avec ordi et bidouillages puis le clou du spectacle avec Shingo Iano
et ses instruments venus d'ailleurs. Deux instruments, tous les deux en bois, un en forme de contrebasse (ou forme de stylo géant) et l'autre pas plus grand qu'un lecteur mp3, mais les deux remplis de capteurs qui en fonction de leur position et vitesse de déplacement produisent différent sons. Enorme.

08/09/2011

Art un jour, art toujours

Un titre de post qui est beau.

On va essayer d'écrire quelque-chose de sensé cette fois-ci et je vais me risquer à un compte rendu d'exposition et quelques réflexions qui m'y sont apparues. Attention cassage de briques, de neurones. C'est parti.

Le décors, hier soir, enfin fin d'après-midi, petit tour au Martin Gropius-Bau pour aller voir la rétrospective du peintre japonais Hokusai (sur les conseils de parents attentifs à l'actualité culturelle mondiale, du moins européenne). On était deux, mais le groupe s'est agrandi, au final trois japonais, un allemand et français. L'internationale...

Première impression en rentrant dans la première salle ou première association d'idée: hmm, n'y a-t-il pas une petite touche viennoise voir Klimtienne??? Impression validée par un Franck qui s'était joint à nous pour la visite (le régional de l'étape), en fait certains artistes art déco se sont inspirés de ce peintre japonais qui lui même avait fait quelques œuvres à la manière de l'école hollandaise. La boucle est bouclée. Tout n'est qu'affaire de répétition, inspiration, réinterprétation, mélange... A se demander qui a commencé?

Une autre pensée m'est venue (qu'est-ce que je pense... vivement les vacances) quant à la représentation des paysages, des nuages, rochers et autres montagnes. Quasiment la même remarque d'avec Munch. Avant la Norvège je me disais bêtement (enfin je lisais ces trucs la) superbe couleur, pas mal sa représentation des couchers de soleil... Bref je vais faire un saut de 4-5 ans en Norvège et la conclusion est que ce que nous peint Munch est très fidèle de ce qu'il voit (il faut mieux avoir vécu la lumière scandinave pour comprendre) et que sans doute Hokusai aussi avec ses tableaux en format portrait comme la géographie étirée du Japon. Ou plutôt comment l'environnement influence le style du peintre? C'est une remarque valable jusqu'à ce que les voyages d'un pays-continent-monde aux autres n'étaient pas si "simple". A partir de la c'est le bordel et c'est la porte ouverte aux abus et autres peintures abstraites.

03/09/2011

Sortie nocture, mais de jour

Torstrassen Festival, Torstrasse donc. Des concerts de 12:00 à 20:00 et ce plus dans plusieurs bars autour de Torstrasse si vraiment vous n'aviez pas encore compris.

Au final trois nouveaux bars pour ma liste de bar berlinois: pour débuter un rapide coup d’œil au Schokoladen, puis premier concert au Grüner salon avec Jools Hunter, un homme, une femme, un clavier, deux ordis pour commencer tranquillou. Grüner Salon qui est bien vert comme la photo l'indique ci-dessous.

Au passage je récupère deux japonais, on enchainera avec MeinHaus am See pour rien d'exceptionnel, marche arrière et pause Afri Cola au Kaffe Burger. Bar qui de l'extérieur n'est pas très accueillant avec ses barres de fer aux fenêtres, un peu plus dedans mais définitivement trop chaud pour un samedi après-midi ensoleillé (une denrée rare cet été).

Nous traversons la route pour Gastäte W. PrassnikMimiCof joue en fin d'après-midi. Rejoins par un français, puis deux, nous attendons la fin de la paire israélienne Spector sur scène autour d'une bière, ou deux, ou trois, ou bien, il fait chaud.

Un peu de musique électronique plus tard, une Midori, un Samuel, un Jonathan et un Jérémie décident unanimement d'aller manger un truc, ce sera japonais. Suite et conclusion de la soirée au Neue Odessa bar où la population nous rappelle qu'on n'est pas à Friedrischain. Mais la bière est fraiche aussi.

02/09/2011

Soleil couchant

Vendredi soir, direction Kreuzberg pour écouter un guitariste solo, français cette fois, pour un finissage d'exposition dans une galerie. C'est pas mal quoique un peu trop guitare heros à mon goût. Le musicien me pardonnera, j'avais préféré une avant-dernière performance plus tôt cet hiver.

En chemin, pause photo en passant devant S-U Warschauerstrasse, tête en bas vers voies de chemin de fer

et tête en haut vers Mitte

01/09/2011

Deux concerts sinon rien

Jeudi soir, deux concerts ou performances musicales qui bien sûr se chevauchent. On commence avec du local pour le lieu au Dense avec en apéritif deux artistes en provenance de Chicago. Ambiance sympathique comme à chaque fois quand ce magasin de musique organise des gigs imprévus et gratuites et de qualité. Donc ca mixouille, ca bidouille, ca commente ses morceaux, relax.

Mais on approche de 21h, je saute sur mon vélo direction Kreuzberg, voir Neuköln. Là je retrouve un Kaido dans un magasin de vêtement pour la première session guitaristique de la semaine. Un Takeshi aux manettes, toujours aussi bien. Un set qui alterne guitare acoustique et électrique avec effets. Sehr gut. Petite angoisse des organisateurs avec successivement l'ampli qui saute et les réserves de bière qui s'évaporent trop vite...